Pas de commentaire

Les bons conseils pour acheter en copropriété

Acheter en copropriété signifie que vous vous engagez à prendre part aux dépenses liées à l’entretien de votre résidence. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est conseillé au futur propriétaire de se renseigner sur les frais courants comme sur les frais exceptionnels qu’il aura à sa charge.

Que prendre en compte avant d’acheter en copropriété ?

Lorsque vous achetez en copropriété vous êtes tenus d’intervenir financièrement à hauteur du nombre de parts dont vous vous êtes porté acquéreur.

Les charges de copropriété

Selon le type de résidence et son mode de fonctionnement, vous serez amené à payer plus ou moins de charges. Évidemment, plus il y a de services contractés pour entretenir la résidence, plus les charges seront élevées. Pour obtenir une estimation objective du montant des charges courantes : demandez à voir les procès-verbaux des deux dernières années. Le prix des différents contrats souscrits auprès des prestataires externes y sera mentionné : entretien des espaces verts, nettoyage, syndic, gardiennage, entretien de l’ascenseur, électricité, eau…

Les charges exceptionnelles peuvent également coûter très cher. Il est essentiel de consulter les procès-verbaux des assemblées générales afin de vérifier que des travaux importants n’ont pas été votés par l’assemblée : réparation de la toiture, remplacement de l’ascenseur, pose de nouveaux interphones…

Il faut savoir que la personne propriétaire au moment de l’appel de fonds, doit prendre en charge les frais des travaux à venir, et ce, même s’ils ont été votés avant la signature de l’acte de vente. Cependant, il est possible d’insérer une clause dans le compromis de vente qui prévoit que les frais des travaux de rénovation du bâtiment sont à la charge du vendeur.

Les frais extraordinaires

La bonne gestion de la copropriété est également à prendre en compte. Au-delà de l’implication du syndic et de l’assemblée générale des propriétaires, il est conseillé de vérifier le pourcentage des impayés. Si certains propriétaires ne sont pas à jour dans leurs paiements, cela peut freiner l’entretien du bâtiment et la réalisation de projets à venir. Cela peut aussi entraîner des frais de justice qui seront répartis entre les différents propriétaires. Enfin, vérifiez que les modifications apportées à votre lot ont été approuvées par l’assemblée générale.

Notre dernier conseil avant d’acheter en copropriété porte sur le voisinage. Lors de votre visite, prêtez attention aux éventuelles nuisances sonores et à la façon d’être des autres habitants de l’immeuble.

Source : Athome

Pas de commentaire

La location à Luxembourg – quel budget prévoir

Loyer, frais d’agence, garantie locative… déménager dans un nouvel appartement engendre des frais. Vous vous demandez combien va vous coûter la location de votre appartement au Luxembourg ? En voici un aperçu.

Prix de l’immobilier de location au Luxembourg

Le loyer est la part fixe de votre budget location. D’après notre étude parue dans atHome Magazine automne 2018, le loyer moyen d’un studio est de 1000 €, celui d’un appartement est de 1486 € et celui d’une maison de 2740 €. La majorité des locations se trouvent en région centre, ce qui explique des prix aussi élevés. Cette année encore, le prix des loyers au Grand-Duché de Luxembourg a augmenté de 5 à 6 %.

Les frais d’agence immobilière

Ce sont des frais qui, généralement, s’élèvent à 1 mois de loyer. Selon l’agence ceux-ci peuvent être doublés. Ils sont entièrement à la charge du locataire. Les frais d’agence lors d’une location couvrent : les visites, le travail administratif et l’élaboration du bail locatif.

La garantie locative

La garantie locative est versée au propriétaire de l’appartement ou de la maison à louer. Elle peut également être versée sur un compte bancaire au nom du locataire. Le montant de la garantie locative ne peut dépasser 3 mois de loyer. Cette garantie sert à protéger le propriétaire en cas de loyers impayés et de détérioration du bien immobilier. Dans tous les cas, nous vous conseillons d’effectuer un état des lieux d’entrée et de sortie.

L’assurance risques locatifs

Le locataire est tenu de souscrire une assurance qui couvre les risques d’incendie, de dégâts des eaux et les risques divers. Vous louez un appartement meublé ? Votre assurance devra également prévoir une clause « assurance de contenus ».
L’assurance risques locatifs est une assurance de base qui couvre uniquement les dégâts occasionnés à l’immeuble. Si vous souhaitez également assurer vos biens et votre responsabilité civile, il vaut mieux souscrire une assurance multirisque habitation qui intègre les clauses de l’assurance risques locatifs.

Simulation des frais liés à la location d’un appartement

Imaginons que vous louiez un appartement de deux chambres dont le loyer est de 1 400€.

Vos frais de location s’élèveraient à :
• Loyer : 1 400 €
• Frais d’agence : 1 400 € ou 2 800 € selon l’agence
• Garantie locative : entre 1 400 € et 4 200 €
• Assurance locative : tarif de base à partir de 120 € par an pour un appartement 3 pièces

Source : Athome